fbpx

Comment communiquer efficacement en couple

Publié par Christian Caleb DOUMATEY le

« La communication est importante dans un couple. »

Voici une phrase qu’on entend partout et tout le temps quand des couples ont des problèmes. Mais personne ne nous dit jamais vraiment comment communiquer pour surmonter les difficultés. Le « Comment communiquer » est la grande question à laquelle on ne peut jamais vraiment répondre totalement de façon satisfaisante. La raison est simple : Les couples sont différents. Si nous prenons cent personnes en couple, on aura (100)²=10000 possibilités de couples avec leurs codes, leurs affinités, leurs points communs, leurs sujets de tension tous différents les uns des autres. Dans ces conditions, comment peut-on proposer une réponse satisfaisante à « COMMENT COMMUNIQUER EFFICACEMENT DANS SON COUPLE ».

Nous avons tous des éducations, des parcours, des visions de la vie et des rêves différents. Nous avons des personnalités différentes que nous essayons de faire cohabiter avec celle de la personne que notre cœur a choisie. Toutefois il y a des aspects de la communication en couple et des relations humaines en général qui peuvent nous guider sur le chemin d’une communication efficace en couple. Le but de la communication est de se connaitre et de se comprendre dans une certaine mesure relativement importante. 

L’important est d’être content

La raison de l’échec de la communication dans les couples est que chacun est convaincu d’avoir raison. Chacun veut défendre sa cause. On se lance donc dans un débat où chacun veut triompher, être celui dont l’avis passe, être celui qui remporte la discussion. Mais la vraie question à se poser est : Qu’est-ce-qui est vraiment important entre le fait d’avoir raison et le fait de se retrouver et retrouver l’harmonie du couple ? Pourquoi dit-on souvent que la bonne manière de clore les conflits est de faire l’amour. 

communiquer pour être content

Eh bien ! Quand on fait l’amour, on est tous contents et on retrouve l’harmonie du couple. La finalité de la résolution de tout problème est donc que tout le monde soit content et non, qu’une personne gagne le débat. A partir du moment où on ancre profondément ce mode de pensée en soi, le conflit est résolu à moitié. 

Travailler sur soi

La première clé de la bonne communication est d’abord un travail sur soi. Une personne apte à communiquer doit savoir faire preuve de tolérance et d’ouverture d’esprit.

être tolérant pour communiquer

Aucun d’entre nous n’est parfait. Individuellement nous avons nos défauts et nous le savons. Même si nous faisons des efforts pour nous améliorer, il n’en demeure pas moins vrai qu’à des moments, dans certaines situations, ces défauts refassent surface. S’il en est ainsi pour nous, c’est qu’il en est tout autant pour notre partenaire. Il peut avoir des moments où ses défauts refont surface. N’étant donc pas soi-même parfait, nous devons apprendre à être plus tolérant envers notre partenaire. Notre partenaire peut aussi se retrouver en face de nos défauts et avoir le droit le plus absolu de se fâcher et de nous en vouloir. Nous nous excusons dans l’espoir qu’il accepte. Nous devons donc nous rappeler que nous pouvons aussi être dans la position de notre partenaire quand il commet des erreurs et apprendre à être plus tolérant.

L’ouverture d’esprit

Deux personnes en couple viennent d’horizons différents et donc ont des visions de la vie qui ne s’accordent pas toujours sur tous les points. Pouvoir comprendre que notre partenaire a le droit d’avoir un avis différent du nôtre est le premier pas pour ouvrir son esprit. Le deuxième pas est de chercher à comprendre ce point de vue. Il faut donc prendre le temps de chercher les raisons profondes qui sous-tendent ce point de vue. D’où tire-t-il sa source ? Est-ce l’éducation, les expériences, etc. qui ont conduit notre partenaire à adopter un tel point de vue ? Il est important de savoir que comprendre un point de vue, ne veut pas dire y adhérer. Ce qui amène au troisième point de l’ouverture d’esprit : le terrain d’entente. En comprenant le point de vue de notre partenaire, on cerne mieux les tenants et aboutissants. On a donc toutes les cartes en main pour faire un compromis en discutant pacifiquement et dans le respect mutuel de la meilleure manière de faire les choses.

Comment communiquer ?

Des partenaires aptes à communiquer ne garantissent pas forcément le succès de la communication. Les conditions adéquates à la communication sont tout aussi importantes pour en garantir le succès. Il est donc important de créer les bonnes conditions à la communication.

L’invitation à la communication

La fameuse phrase « Il faut qu’on discute » est le premier frein à la communication. Cette phrase et le ton sur lequel on le dit montrent tout de suite à votre partenaire qu’il y a un problème (même s’il le sait déjà) et qu’il va falloir faire une mise au point. Honnêtement personne n’aime vraiment se faire remonter les bretelles. Cette phrase a le don de laisser penser à la personne à qui elle est dite qu’elle est dans une certaine mesure responsable de la situation. Elle est empreinte d’une certaine agressivité qui n’est pas la meilleure chose pour que tout le monde soit content.

inviter pour communiquer

L’invitation à la communication doit donc être calme, si possible douce (ce n’est pas facile quand on est fâché mais c’est pour la bonne cause) et même présentée sous forme de défi à relever ou de demande cordiale. (Ex : Chéri.e depuis quelques temps, il y a telle situation…) L’invitation à la communication ne doit pas s’imposer mais elle doit recueillir l’accord du partenaire. (Ex : J’aimerais qu’on en parle. Tu veux bien qu’on en parle à ton retour ce soir.) Recueillir l’accord du partenaire, est une marque de respect et de considération. Ça lui montre qu’il a un rôle à jouer dans le dénouement de la situation et non qu’il est le seul à devoir se corriger.

Les conditions de la communication

Une ambiance tendue n’est pas la meilleure chose pour trouver une solution à un problème. Vous êtes en face de votre moitié, l’élu.e de votre cœur, la personne pour qui vous dites « Non » à vos prétendant.es, la personne que vous aimez. Alors pourquoi sortir les griffes ? Nous devons savoir être courtois, respectueux, aimant, regarder notre partenaire pas comme quelqu’un qui nous fait mal mais comme quelqu’un qui nous a rendu heureux à un moment et qui a la capacité de le faire encore. Nous devons nous ouvrir et lui présenter notre peine sans lui jeter la pierre. Un partenaire qui nous aime vraiment ne voudra pas, pour rien au monde, qu’on souffre. En son âme et conscience, il fera ce qu’il faut pour restaurer l’harmonie du couple. Chacun de nous devra y mettre du sien pour que les choses s’arrangent.

Je suis convaincu que le monde serait plus agréable si chacun était plus tolérant et plus ouvert d’esprit. On se comprendrait plus et il y aurait moins de conflits. Ces qualités humaines sont importantes dans tous les types de relations et encore plus dans les couples. Elles sont l’essence même pour une bonne communication. Apprenons à communiquer en travaillant sur nous même d’abord puis en créant les meilleures conditions pour communiquer à la résolution des conflits.

Christian Caleb DOUMATEY

Votre vie sentimentale peut être juste merveilleuse si vous savez comment la gérer. Faites-vous coacher pour y arriver.


0 commentaire

Laisser un commentaire